«Territoire Libre» > 23/11/19, Galerie Taglialatella Paris

Kouka-Ntadi_taglialatella_paris_bantu_2019

«Territoire Libre» > 23/11/19, Galerie Taglialatella, 4 rue de Jarente 75004 Paris >> Video


« Cette histoire est celle du Guerrier Bantu. Celle de sa naissance, de sa croissance, de sa maturité… En évoluant, il m’a fait grandir. Grâce à lui j’ai pu comprendre à quel point la peinture était un langage universel. J’y ai bien sûr trouvé l’histoire de nos racines communes, mais aussi une nouvelle compréhension de ce que l’art allait être pour moi et que je voulais offrir à mes contemporains. » (extrait de « Bantu, le Livre » à paraitre prochainement)

À l’occasion de la sortie du livre rétrospective des guerriers Bantu de Kouka, la galerie Taglialatella qui accompagne l’artiste depuis ses débuts est heureuse d’inaugurer son nouvel espace d’exposition en célébrant la genèse de ses guerriers.
Chaque livre monographique pour un artiste est un « accouchement », une envie d’aller plus loin dans l’origine de son inspiration et des ressorts de son développement ce qui lui confère in fine un nouveau regard sur sa démarche et donc une nouvelle forme d’expression et de maturité.

Dès le premier guerrier posé en 2008 sur le Centre International des Civilisations Bantu à Libreville, l’artiste devient lui-même le témoin de son expression. Sa responsabilité demeure, chaque guerrier porte l’ADN du message de l’artiste mais ses œuvres contextualisées, offertes au public, ne lui appartiennent plus, elles dialoguent avec le passant, elles lui échappent et le jeu de miroir qui s’installe leur donne un nouveau sens.
L’interaction devient fondatrice, et permet à l’artiste depuis 10 ans de pousser chaque fois un peu plus sa réflexion quant à ses guerriers de l’Humanité qui génèrent admiration, question, crainte parfois mais surtout reconnaissance. En effet, devant la puissance originelle de cet emblème de Kouka, des hommes se reconnaissent de part et d’autre des continents et c’est cette histoire - humaine avant tout - que Kouka souhaite faire partager et c’est un honneur, par l’intermédiaire de nos nouveaux murs de l’accompagner.

Nadège Buffe